Communautés 2ELGBTQI+

Environ un million de personnes au Canada s’identifient en tant que membres des communautés 2ELGBTQI+. Cela représente à peu près 4 % de la population. Il y a toutefois peu d’information quant aux statistiques de cancer chez ces communautés. Nous n’en savons pas beaucoup à propos de leur santé physique, et les problèmes de santé vécus au sein de certains groupes des communautés 2ELGBTQI+ sont moins étudiés que ceux d’autres groupes. La recherche menée à travers le monde montre toutefois que les taux de cancer dans les communautés 2ELGBTQI+ et dans la population générale peuvent être différents.

Les communautés 2ELGBTQI+ font face à un traitement injuste et à de la discrimination dans le système de santé et dans la société. Cela entraîne des problèmes importants lorsqu’il est question de recevoir des soins appropriés et d’obtenir des résultats favorables sur le plan de la santé. De nombreux professionnels de la santé au Canada présupposent que toutes les personnes sont hétérosexuelles et cisgenres, ce qui signifie qu’ils ne prennent pas toujours en compte les besoins particuliers des personnes 2ELGBTQI+. Par conséquent, de nombreux membres de ces communautés ont vécu des expériences négatives avec des professionnels de la santé peu avenants, manquant de formation ou mal informés à propos de leurs besoins. Bien qu’on regroupe souvent les expériences des communautés issues de la diversité sexuelle et de genre sous le sigle 2ELGBTQI+, les situations et les résultats en matière de soins de santé et de soins contre le cancer sont habituellement plus négatifs pour les personnes trans et non binaires.

Aucune personne ne devrait être seule pour affronter un diagnostic de cancer ou privée d’accès à l’information et aux soins dont elle a besoin. Mais pour les membres des communautés 2ELGBTQI+ et leurs êtres chers, des difficultés et des barrières uniques peuvent rendre l’expérience du cancer plus difficile qu’il ne le faut. La Société canadienne du cancer (SCC) reconnaît sa responsabilité de fournir de l’information sur le cancer, du soutien et des services d’aide pratique aux communautés 2ELGBTQI+; de plaider en faveur de politiques de santé publique; et de financer la recherche axée sur l’avancement de l’équité en santé.

Qui sont les communautés 2ELGBTQI+ au Canada?

Pour la SCC, le signe 2ELGBTQI+ fait référence aux personnes qui se considèrent comme étant bispirituelles, lesbiennes, gaies, bisexuelles, trans, queers ou en questionnement, et intersexuées. Le signe « + » se rapporte aux autres identités et expériences qui se situent en dehors des identités hétérosexuelles et cisgenres dominantes (non trans) pour désigner par exemple les personnes asexuelles, demisexuelles ou pansexuelles.
Ces termes englobent une grande variété de concepts autochtones liés au genre et à la diversité sexuelle. Les personnes bispirituelles jouent souvent un rôle important et étendu au sein de leurs communautés, notamment en tant que leaders et guérisseurs. Le terme bispirituel peut être interprété de nombreuses façons et n’a pas la même résonance pour tous. Les personnes concernées peuvent s’identifier plutôt par un terme propre à leur nation. En effet, de nombreuses langues autochtones possèdent une terminologie correspondant à la diversité des genres traditionnellement présents dans la communauté. Les termes « personne bispirituelle » et « personne aux deux esprits » renvoient à la culture autochtone et sont réservés aux personnes qui s’identifient comme Autochtones.
Femmes attirées par les femmes.
Personnes attirées par des personnes du même genre qu’elles. Les termes « gai » et « gaie » peuvent s’appliquer respectivement à un homme ou à une femme, quoique certaines femmes préfèrent se dire « lesbiennes ».
Personnes attirées par des personnes de plus d’un genre.
Terme générique désignant les personnes dont l’identité de genre diffère du sexe qui leur a été assigné à la naissance. Le terme « trans » peut faire référence à différentes notions : transcender le spectre du genre, se situer quelque part sur ce spectre ou passer d’un genre à l’autre. Il inclut, sans s’y limiter, les personnes qui se définissent comme transgenres, transsexuelles, non binaires ou non conformes de genre (de genre fluide ou de genre queer).
Terme générique utilisé et revendiqué par certaines personnes dont l’orientation sexuelle ou l’identité de genre se situe en dehors des identités hétérosexuelles et cisgenres dominantes.
Personnes qui vivent une période d’exploration de leur identité sexuelle ou de genre en réfléchissant à des éléments comme leur éducation, les attentes des autres et la manière dont elles se perçoivent elles-mêmes. La personne peut ne pas être certaine d’être gaie, lesbienne, bisexuelle ou trans et être en train de chercher à se définir.
Terme générique désignant les personnes nées avec des caractéristiques sexuelles (organes sexuels internes ou externes, chromosomes ou hormones sexuelles) qui ne correspondent pas au schéma binaire masculin/féminin. L’intersexuation est une variation qui se produit naturellement chez les êtres humains. Règle générale, les personnes intersexuées se voient assigner un sexe, masculin ou féminin, à la naissance. Comme toutes les autres personnes, les personnes intersexuées ont diverses identités de genre.

La SCC a publié un document intitulé Promouvoir l’équité en santé grâce à l’information sur le cancer et aux services de soutien : Rapport sur les communautés qui sont mal desservies. Ce rapport décrit les lacunes, les obstacles et les défis auxquels font face 10 communautés identifiées comme étant mal desservies, dont les communautés 2ELGBTQI+. Il donne des indications sur la manière de mieux s’engager auprès de ces communautés et d’améliorer le soutien qui leur est offert, car leurs membres méritent d’avoir accès aux soins contre le cancer comme toutes les personnes au Canada.

Nos programmes et services

Tous les membres du personnel de la SCC reçoivent une formation sur l’appartenance, l’inclusion, la diversité et l’équité. Cette formation nous aide à faire en sorte que nos espaces physiques (maisons d’hébergement, camps et véhicules, par exemple) de même que nos services (offerts par téléphone, clavardage et courriel) sont sûrs, accueillants et inclusifs.

Nos programmes d’information sur le cancer, de soutien et d’assistance pratique s’adressent à toutes les personnes au Canada, mais voici comment ils viennent en aide plus particulièrement aux communautés 2ELGBTQI+.
an icon of a computer

Information sur le cancer

Comprendre le cancer peut contribuer à atténuer l’anxiété liée au diagnostic. Obtenez des renseignements sur plus de 100 types de cancer et sur l’ensemble de l’expérience de la maladie. Notre information sur le cancer est destinée à toutes les personnes au Canada; nous utilisons un langage inclusif afin de créer un environnement écrit où tous se sentent les bienvenus.
an icon of a map

Répertoire des services à la communauté 

Notre répertoire des services à la communauté aide les personnes atteintes de cancer et leurs proches à trouver des services et des programmes comme des groupes de soutien, des services de prothèses capillaires ou autres, de l’aide financière, des lieux de séjour et bien plus. Utilisez le filtre « Service pour » afin de repérer les ressources et les services de soutien s’adressant aux communautés 2ELGBTQI+.

Ligne d’aide et d’information sur le cancer 

La Ligne d’aide et d’information sur le cancer fournit des renseignements et du soutien aux personnes atteintes de cancer ainsi qu’à leurs parents et amis. Nos spécialistes en information ont reçu une formation sur les expériences uniques des personnes issues des communautés 2ELGBTQI+ en ce qui concerne les soins de santé et les soins contre le cancer. Ils peuvent répondre aux questions et mettre les gens en contact avec des ressources, y compris celles qui s’adressent aux communautés 2ELGBTQI+.

Roues de l’espoir

Si vous avez besoin de vous déplacer en ville ou ailleurs dans la province pour recevoir un traitement contre le cancer, l’équipe des Roues de l’espoir est là pour vous. Les chauffeurs et le personnel des Roues de l’espoir ont à cœur de fournir un environnement sûr, inclusif et accueillant où chaque personne est traitée avec dignité et respect.

Hébergement

Nos maisons d’hébergement se distinguent par leur ambiance chaleureuse et familiale. Nous avons mis en place un protocole d’entente et un code de conduite pour garantir que ces lieux de séjour soient des endroits sûrs, où les gens peuvent être eux-mêmes. Les membres du personnel participent également à des ateliers de formation sur l’appartenance, l’inclusion, la diversité et l’équité afin de mieux comprendre comment créer une atmosphère sûre et inclusive.
an icon of two people having a conversation

Communauté de soutien en ligne

ParlonsCancer.ca est une communauté en ligne qui permet aux personnes atteintes de cancer et à leurs proches de créer des liens significatifs, de s’informer et de s’entraider, en toute sécurité. Notre engagement de longue date en faveur de l’inclusion a fait en sorte de créer un espace chaleureux et invitant, où nos membres peuvent se retrouver et se sentir à l’aise de partager ce qu’ils souhaitent à propos d’eux-mêmes, y compris leur orientation sexuelle et leur identité de genre.

De l’aide pour cesser de fumer

Le Projet inspirant vise à entamer et à élargir la discussion sur la nicotine et le tabac dans les communautés queer et trans, en mettant l’accent sur la participation des jeunes adultes de 18 à 29 ans. Si vous songez à cesser de fumer et souhaitez obtenir du soutien, le Projet inspirant peut vous mettre en contact avec des intervenants en arrêt tabagique qui comprennent la réalité des personnes queers et trans. Il est également possible d’obtenir des références pour avoir accès à des produits de thérapie de remplacement de la nicotine (TRN).
Pour en savoir plus sur d’autres communautés mal desservies, découvrez notre travail en matière d’équité en santé.